Enquêtes sur la nature en ville dans la société arabe : Développement de la culture de préservation

Yael Zilberstein- Barzida, Directrice du département Relevés sur la nature en ville de la SPNI

 

Bosmat-Tivon. Photo Department des Releves sur la nature en ville dela SPNI

Les relevés sur la nature en ville sont effectués par des arpenteurs-géomètres professionnels pour suivre l’évolution de l’environnement urbain et compiler toutes les données concernant les ressources naturelles, la flore et la faune que l’on trouve en un lieu donné, afin d’y préserver la biodiversité. Ces enquêtes aident à mettre en place une planification et une gestion optimale des infrastructures naturelles en ville,  permettant aux décideurs et aux planificateurs de promouvoir un développement urbain tenant compte des impacts de l’urbanisation tout en préservant les  écosystèmes urbains.

Ces enquêtes permettent de promouvoir également le développement durable d’autres activités comme des initiatives touristiques renforçant les communautés périphériques et leurs activités éducationnelles, récréationnelles et culturelles.

Les études menées par le Département des Relevés sur la nature en ville de la SPNI, sont effectuées par des spécialistes de multiples disciplines : écologistes, botanistes, environnementalistes, ornithologistes, experts en mammifères, reptiles, amphibiens, zones humides et environnements marins.  Ce département de la SPNI est spécialisé en études menées sur toute une municipalité et sur ses voisins, en se servant des données accumulées pour aboutir à des documents de politique urbaine intégrant la conservation et la gestion des infrastructures naturelles dans un environnement urbain. L’équipe a, à ce jour, réalisé 20 enquêtes nationales et 20 autres sont actuellement en cours. 

Bosmat-Tivon - Photo Department des Releves sur la nature en ville dela SPNI

Toutes ces enquêtes ont révélé que nos villes bénéficient d’une remarquable variété de valeurs naturelles et d’habitats naturels cruciaux pour assurer la conservation de la biodiversité d’Israël. Heureusement, un bon nombre de nos agglomérations ont suivi le mouvement de préservation du caractère unique de leur nature et protègent leurs sites naturels dans l’environnent urbain. En fait, bien des villes en Israël ont compris que la présence de la nature en ville représente une ressource de qualité dont le coût de maintenance est bas et qui permet de remplir divers besoins publics. Elles ont donc alloué des surfaces importantes pour la réhabilitation, la préservation et la gestion des systèmes naturels dans le périmètre urbain.

Cette année, pour la première fois en Israël, le Ministère de la Protection de l’Environnement a sélectionné plusieurs municipalités arabes pour y mener ces relevés de nature en ville. Le département des relevés de nature en ville de la SPNI  a remporté l’appel d’offres pour conduire ces enquêtes à Abou-Ghosh, Bosmat-Tivon, Kafr Qasem, Tira, Kalansua et Kafr Bara-Mazra'a. Les études de Bosmat-Tivon et d’Abou Ghosh ont débuté en été 2018.

Equipe du Departement des Relevs sur la nature en ville de la SPNI

Mener des enquêtes sur la nature en ville dans les municipalités arabes présente pour les enquêteurs des difficultés spécifiques. Il faut déjà franchir la barrière de la langue, et la plupart des terres dans les municipalités arabes appartenant à des personnes privées, un important travail de coordination et de logistique  doit être effectué au préalable.

En contrepartie, le fait que de nombreuses fonctions dans ces communautés arabes sont exercées par des résidents locaux favorise les échanges entre enquêteurs et résidents locaux et aboutit  à une information de meilleure qualité sur l’historique des zones naturelles et des espèces les plus communes qui y vivent.

Bosmat-Tivon est l’une des premières communautés arabes à être étudiée. Les premières données recueillies montrent que plusieurs questions environnementales se posent, comme les ordures abandonnées dans les lieux publics, la présence de nombreuses espèces invasives et d’un grand nombre de carcasses animales. Sur le plan opérationnel, nous constatons que les maires et autres responsables municipaux de Bosmat-Tivon et des autres communautés arabes soutiennent nos enquêtes et sont de partenaires enthousiastes de celles-ci. Ils facilitent les enquêtes effectuées sur des terrains privés, informant les résidents et les suivant activement, fournissant toute l’information requise et informant leurs administrés des bénéfices à en attendre.

Bosmat-Tivon. Photo: Department des Releves sur la nature en ville dela SPNI

Le Département des Relevés sur la nature en ville, en coopération avec la section arabe de la SPNI travaille maintenant à développer les échanges avec les enquêteurs, dans des réunions publiques avec les résidents à qui il sera demandé de participer au travail d’enquête qui va se poursuivre.

Nous espérons que ces enquêtes aideront la SPNI dans ses efforts de préservation des espaces naturels en ville par l’intégration dans les plans de chaque municipalité, à court comme à long terme,  de ses recommandations de promotion d’activités éducationnelles et de développement et plantations de sites naturels urbains dans toutes ces communautés.