La SPNI organise des activités de Tou Bichvat ‘Plantez Smart’ pour les enfants du sud de Tel-Aviv

29 Janvier 2018

Aya Tager

La fête de Tou Bichvat, connue comme “le Nouvel-an des arbres”, est célébrée  durant la saison des pluies, en accord avec l’arrivée de l’ingrédient le plus essentiel pour la renaissance de la flore d’Israël.

Tou Bichvat est aussi devenue la journée de sensibilisation écologique par excellence, et elle marque le point de départ de nombreuses campagnes menées par les ONG  et les écoles dans tout Israël pour « verdir » le pays en plantant des jeunes pousses.  La SPNI apprécie les bonnes intentions derrière ces efforts, mais son approche est différente, prenant en compte les aspects complexes de l’écologie et de la durabilité des écosystèmes.  Chaque année, à Tou Bichvat, nous faisons appel au public pour qu’il “plante smart”, c’est-à-dire intelligemment en tenant compte des écosystèmes locaux et en les protégeant. Nous profitons de cette occasion pour éduquer les jeunes générations sur la biodiversité, les espèces locales et invasives, la nature en ville et nos fragiles écosystèmes.

SPNI Tu B'shvat at Bialik-Rogozin School, Tel Aviv. Photo Adi Eilon-Mor

A Tou Bichvat cette année (le 31 janvier), une équipe de la section de Tel-Aviv de la SPNI, accompagnée par Hani Peleg, le Directeur de la durabilité au Ministère de l’Education, a organisé une activité ‘Plante Smart’ à l’école Bialik-Rogozin du Sud Tel-Aviv pour les 1200 élèves internationaux de l’école (originaires de 51 pays), et un groupe d’invités érythréens.  

Les enfants ont travaillé ensemble pour planter 40 pousses d’espèces locales d’arbres, données par le KKL, dont des caroubiers, chênes et jujubiers, dans des planteuses spécialement conçues à cet usage.

Les différentes classes ont alors adopté chacune une de ces jeunes pousses pour une période de 2 ans, apprenant ainsi les besoins des différents types d’arbres et prenant la responsabilité de les nourrir, de les faire grandir et de les transférer dans des conteneurs plus importants lorsque cela devient nécessaire. Quand les arbres atteignent leur maturité, ils sont donnés à la municipalité de Tel-Aviv pour être plantés dans les quartiers sud de la ville.    

Cette activité spéciale de Tou Bichvat fait partie d’un programme scolaire complet qui sera mené à l’école Bialik-Rogozin pendant les 10 prochaines années afin d’intégrer les objectifs de viabilité et de valeurs écologiques dans le programme éducatif de cette école.  Un élément de ce programme consistera à construire un espace écologique et planter un jardin bio dans l’enceinte de l’école. C’est le don d’un membre bienfaiteur de la SPNI qui a rendu ce programme possible. 

Tu B'shvat at Bialik-Rogozin School, Tel Aviv. Photo Adi Eilon-Mo

« Avec le programme d’expulsion des clandestins qui doit être lancé il y a beaucoup de tensions dans le quartier et de perturbations dans la vie des familles » explique la Directrice de la section de Tel-Aviv de la SPNI, Galia Hanoch Roe.  « Il est important de pouvoir donner à ces enfants une expérience positive et valorisante par une appréciation de la nature et par une connexion avec la culture israélienne en célébrant la fête juive de Tou Bichvat.  Nous sommes très heureux que le Ministère de l’Education ait la même approche que nous et soutienne cette importante entreprise éducative. »