La fête des amoureux, faite par la nature

par Omer Shapira, Gil Efrat et Aya Tager 


Anémones. Photo Iris Arbel, SPNIEn février, les fleuristes remplissent leurs boutiques de roses et les confiseurs remplissent les leurs de chocolats pour célébrer la Saint-Valentin dont la célébration s’est répandue dans le monde entier. La SPNI propose une alternative naturelle à cette célébration par la consommation : passer du temps avec ceux que vous aimez dans la nature, au milieu des merveilleuses fleurs sauvages qui prolifèrent en cette saison.  

Voici les espèces actuellement en fleur avec les lieux où vous pouvez les admirer en Israël.  

(1) Les iris de la côte ou Iris violets [en Hébreu Irus Ha'argaman] sont une espèce endémique des collines sabloneuses de la plaine côtière. C’est notre fleur préférée. Dans le passé elle poussait dans tous les espaces ouverts entre Atlit au nord et Gedera au sud, mais des décennies d’urbanisation et de constructions ont fortement réduit son habitat à quelques zones, surtout dans la région du Sharon.Les iris de la côte. Photo Amir Balaban


Sa couleur violet sombre est la caractéristique la plus marquante de cette espèce, bien qu’il existe de nombreuses nuances, allant du rose profond au rouge et même au noir. On peut même trouver un mutant jaune de cette espèce, qui a perdu son pigment rouge.

Floraison la plus intense : Mi-février

Sites principaux :

  • Réserve Naturelle des Iris, Netanya  
  • Réserve Naturelle de la rive ouest de la rivière Poleg (à côté de l’Institut des sports Wingate)
  • Parc National “Sharon Beach”
  • Forêt “Ilanot”
  • Collines crayeuses de Ness-Ziona
  • Falaise “Chomra”, entre Rishon-Le'Zion et Palmachim

 

(2) Les Lupins Bleus [en Hébreu Turmus He'Harim] sont l’une des principales fleurs sauvages dont la floraison se produit à la fin de l’hiver et au début du printemps, en basse Galilée, sur les collines de la Shfela et près de Ramot-Menashe. Les lupins bleus couvrent des étendues importantes d’une floraison bleue intense et spectaculaire qui attire de nombreux randonneurs au point de provoquer des embouteillages sur les routes avoisinantes.  Lupins Bleus. Photo David Idan

Comme d’autres légumineuses, telles les petits-pois, les pois chiches et les fèves, le lupin bleu a des gousses contenant des graines riches en protéines, environ 45% du poids de la graine sèche. Les lupins étaient déjà  cueillis il y a 10 000 ans et cultivés il y a 5 000 ans. Il vaut mieux éviter de les cueillir aujourd’hui pour assurer la survie de l’espèce.

Floraison la plus intense: Mi-février à mi-mars

Sites principaux :

  • Nord : Basse Galilée et région de Ramot-Menashe 
  • Centre : Vallée d’Ela


(3)
Les Amandiers [en Hébreu Sha'ked] en fleur sont devenus le symbole de Tou Bichvat (le nouvel an des arbres dans la liturgie juive), car ils annoncent le réveil de la nature, la croissance qui reprend et la multitude de fleurs sauvages qi vont envahir tout le pays. En pleine floraison, entouré de champs verdoyants, cet arbre ressemble à un énorme bouquet de fleurs parfumé.  Amandiers.Photo Tali Kedmi

Floraison la plus intense : Janvier à mars

Sites principaux :

  • Nord : La rivièreTavor
  • Centre : le Parc britannique, les ruines d’Itri, la colline Tzafit
  • Sud : vergers le long de la route de Kiryat-Gat à Lachish

 

Autres fleurs sauvages :

Anémones [en Hébreu Calanit] – Réserve naturelle de Pura et Forêt de Shokeda.

Iris du Guilboa ou Iris haynei [en Hébreu Irus Ha'Gilboa] – Mont Guilboa, en particulier la crête de Malkishua (surtout en mars)


Tulipe œil de soleil et
Tulipe du Sharon [en Hébreu Tzivoni He'Harim, et Tzivoni Ha'Sharon] – Réserve naturelle de la plage Habonim, Forêt Kadima et Réserve Naturelle de Har-Haneguev


Cyclamen
[en Hébreu Rakefet ] – On le trouve dans de nombreuses zones du pays, des tapis denses de cette fleur sont viosibles près de Tal-Shahar et de Ramot-MenasheCyclamen. Photo: Dov Greenblat

 

Orchidées [en Hébreu Sachlav] – Zones du Carmel et de Galilée (surtout en mars), Parc National de Tal Grove, le long du sentier du Mont Atzmon et celui longeant la rivière Dishon